Les programmes immobiliers de la présidentielle 2017

Immobilier présidentielle 2017

L’immobilier reste un secteur moteur de l’économie française comme l’indique l’adage selon lequel “quand l’immobilier va tout va”. Alors nous avons décortiqué sans complaisance les programmes des différents candidats à l’élection présidentielle.

Pour ce deuxième tour des présidentielles :

Marine Le Pen

  • Plus d’encadrement des loyers;
  • Favorable à l’accession à la propriété pour les logements sociaux (1% des logements vendus / an);
  • Les français seront prioritaires pour l’accession aux logements sociaux;
  • Encourager la construction de +25%;
  • Simplifier les normes de construction qui surenchérissent le coût des logements;
  • Favoriser la rénovation des logements;
  • Réduire les droits de mutation de 10%;
  • Revaloriser les APL de 25% pour les jeunes;
  • Création d’un ministère du logement, du transport et de l’énergie pour accompagner les réformes de l’aménagement du territoire.

Emmanuel Macron

  • Arrêt de l’encadrement des loyers;
  • Exonération de la taxe d’habitation pour 4 français sur 5;
  • Pas de création de nouvelle norme;
  • Création d’un bail de mobilité professionnelle de 3 mois à 1 an;
  • Faciliter le logement des jeunes;
  • Programme de rénovation des logements anciens en transformant le crédit d’impôt transition énergétique en prime immédiatement perceptible;
  • Mettre en place un plan de rénovation énergétique et les logements passoires énergétiques seront interdites de location à compter de 2025 avec prise en charge les travaux des propriétaires les plus précaires qui sera remboursé au moment de la vente du bien;
  • Faciliter le mixité sociale dans les quartiers en construisant des logements à bas loyers ailleurs que dans les quartiers où ils sont aujourd’hui concentrés;

Les autres candidats du premier tour

François Asselineau

  • Résorber la pénurie de logements par la construction de 80 000 logements par an en plus de ceux prévus et financés par les économies de la sortie de l’Union Européenne;
  • Renforcement des contrôles des conditions sanitaires de logement;
  • Favoriser la mixité sociale;
  • Lutter contre le favoritisme d’accès au logement social;
  • Accélérer les procédures d’expulsion face aux abus de certains locataires;
  • Coupler l’aide sociale au logement avec l’aide à la reprise d’activité pour les plus démunis.

Jacques Cheminade

  • Suppression de l’encadrement des loyers et création d’un logement homologué qui donnera des avantages fiscaux aux propriétaires;
  • Analyse territoriale pour bien évaluer les besoins en logements;

Nicolas Dupont-Aignan

  • Augmentation du différé d’amortissement sur le Prêt à Taux Zéro
  • Création d’une garantie de l’état sur une partie de l’apport personnel;
  • Suppression des droits de mutation pour la première acquisition de logement.
  • Réduction à 10 ans du délais d’exonération des plus-values immobilières.

François Fillon

  • L’idée de faire de nouvelles réformes après chaque présidentielle n’est pas du goût du candidat qui trouve que cela déstabilise le marché. L’objectif étant clairement de favoriser la création de nouveaux logements;
  • Retrait de l’encadrement des loyers sur toute la France;
  • Poursuite dispositif Pinel
  • Poursuite PTZ
  • Création d’un nouveau bail en fonction qui accordera des avantages fiscaux dans le cas de locataires à faibles revenus.
  • Exonération des taxes sur les plus-values ramenées à 22 ans.
  • procédure accélérée d’expulsion des locataire en cas de non paiement des loyers;
  • Décentraliser l’attribution des logements sociaux vers les communes;
  • Suppression de l’ISF.

Benoit Hamon

  • Renforcement encadrement des loyers dans les métropoles en région;
  • Garantie universelle des loyers;
  • Alléger les taxes pour les futurs propriétaires qui s’endettent;
  • Création d’une formation pour les agents immobiliers;
  • Au delà de 10 000 euros le m² il y aura des taxes supplémentaires sur les transactions;
  • Création de 150 000 logements sociaux/an dont 80% de très sociaux;
  • Construction de 60 000 logements/an pour les jeunes;

Jean Lassale

  • Financer à grande échelle les travaux de rénovation des particuliers et des immeubles collectifs;
  • Construire des logements de vacances pour les personnes âgées et handicapées;
  • Autoriser les locataires du privé à sous louer des chambres légalement;
  • Mettre en ligne un bourse de la collocation;

Jean-Luc Melanchon

  • Pour l’encadrement des loyers étendus sur toute la France;
  • Pour un encadrement à la baisse à Paris de 20% du prix médian;
  • Sortir le logement du mécanisme du marché, il considère le logement comme un bien particulier qui ne doit pas subir les fluctuations du marché;
  • Mise en place d’une sécurité sociale du logement qui est en fait un garantie universelle des loyers obligatoire qui se substituera à la caution;
  • Mettre le droit au logement dans la constitution;
  • Contraindre les logements vides;
  • Nouvelle taxe progressive sur les transactions supérieures à 1 million d’euros;
  • Construire 200 000 logements sociaux / an
  • Arrêt du dispositif de défiscalisation actuel

Nathalie Arthaud

  • Création de 500 000 logements neufs par an;
  • Interdiction des expulsions locatives;
  • Encadrement des loyers;
  • Réquisition des logements.

Philippe Poutou

  • Renationalisation des sociétés de HLM;
  • Réquisition des logements et bureaux inoccupés depuis plus de 2 ans;
  • Bloquer les loyers à 20%  des revenus;
  • Contrôle par la population des besoins, des contrôles et des attributions de logements.

L’avis de la rédaction

Il manque cruellement dans ces programmes les moyens de les financer alors que la France n’est toujours pas dans les clous concernant sont déficit budgétaire.

Le clivage gauche droite apparait clairement sur l’encadrement des loyers, supprimé pour les uns et renforcés pour les autres comme le financement par le crédit immobilier comme le prêt à taux zéro mis en avant ou pas selon les tendances.

Il nous semble évident que pour relancer la croissance et l’emploi il faut créer de l’investissement et nous sommes ici dans un secteur où il existe des besoins. Pour cela il faut motiver l’investissement privé et public, ce ne devrait pas être tout l’un ou tout l’autre car c’est en étant unis que l’on créera une belle dynamique pour tous dans le logement.

Partager...
Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someonePin on Pinterest

Commentaire

Les programmes immobiliers de la présidentielle 2017 — Un commentaire

  1. A surveiller également l’idée selon laquelle il faudrait surtaxer les propriétaires ayant payé leur bien et n’ayant plus de crédit. Cette mesure n’est pas dans les programmes mais c’est sous le gouvernement Hollande que l’idée est apparue.